Un petit coin de paradis ? l’intégré darTZeel LHC-208

Vincent Cousin, journaliste, décrit dans le numéro d’octobre 2021, l’intégré darTZeel LHC-208 ainsi : 

Conséquence parfaitement audible de cette structure de DAC : une transparence et un naturel qui n’ont rien à voir avec les systèmes concurrents. C’est LE point fort de cette technologie, une incroyable pro- fondeur de restitution qui outrepasse ce à quoi nous sommes habitués et se caractérise par une finesse, une délicatesse, un naturel et une précision qui nous ont amenés – selon une expression courante et souvent galvaudée – à redécouvrir le contenu de la plupart de nos CD (lus avec le Denon DCD-A110 utilisé en drive). Au passage, que d’informations sur ces petites galettes au format prétendu obsolète…Au passage, que d’informations sur ces petites galettes au format prétendu obsolète… En témoigne la présence explosive du piano d’Hélène Grimaud, la profondeur et le mo- delé de l’orchestre dessinés avec une précision rare dans le premier mouvement du Concerto pour piano n° 20 de Mozart (The Messenger, DG). Mais c’est sur des pièces plus intimistes que cette caractéris- tique saute aux oreilles : exemple avec Esther Lamandier interprétant « Sento d’amor la fiamma », où l’enregistrement laisse nettement paraître le jeu de la harpe dont elle s’accompagne, ses inspirations et ses plus légers mouvements ainsi que l’ambiance du lieu de captation (Laurentius Massi de Florentia, Astrée). En mode streamer, le résultat est tout aussi convaincant, avec en comparaison A/B un avantage au CD ou à un fichier enregistré sur un disque dur. La partie amplification écoutée seule avec nos Focal Spectral 40th est à peine moins convaincante, la magie du DAC étant a sente. Le LHC-208 est à prendre comme un tout, servant en cela la vision d’Hervé Deletraz, qui pour une première incursion dans le numérique, tape juste grâce à une restitution axée sur la transparence et un naturel incomparable. Selon la philoso- phie maison, l’appareil devrait encore évoluer dans une version où le DAC pourra être utilisé seul, avec la promesse que tous les composants pourront être mis à jour. Conçu pour durer..

Des sensations d’écoutes que nous partageons totalement et qui légitime l’utilisation du darTZeel LHC-208 comme source numérique des différents systèmes que nous présentons au sein de notre showroom parisien.

Pour découvrir cet intégré dans des conditions d’écoutes plus parisienne (pièces de petites tailles) : nous venons de mettre place un espace dédié avec une écoute de proximité et la possibilité de comparer les enceintes Stenheim Alumine 2 mais aussi Thrax Lyra SE et Siren, mais aussi nos étages phono “entrée de gamme” tel que le Mini Discrete Phono de Sculpture A, le Puresound P-10 ou encore le Phasemation EA-200 sur un platine vinyle STST Motus DQ II

P.S. : dans vos correspondance avec Hervé Delétraz : n’hésitez pas à laisser leurs accents à leurs places. Il y tient… 😉

 

 

 

Laisser un commentaire